Quand tu ne comprends plus rien, écoute l’univers !

Déjà quelques dizaines d’années que je fréquente cette planète et j’ai toujours beaucoup de mal à comprendre comment elle fonctionne et - surtout - ce que je suis venue y faire. À défaut de trouver un sens au destin humain, je m’intéresse de temps en temps aux étoiles et à l’infiniment grand. Car j'ai le sentiment que l'univers a pas mal de points communs avec nous. Les corps célestes ne…

0 commentaire

La barbe des barbes !

Pendant très longtemps, la seule barbe à des kilomètres à la ronde a été celle de mon papa. Quand j’apercevais au loin la silhouette d’un grand brun barbu à lunettes, je n’hésitais pas à courir vers lui car ce ne pouvait être que mon papa. Jusqu’au jour où j’ai couru vers un grand brun barbu à lunettes et me suis retrouvée bête : ce n’était pas mon papa. Depuis quelques années,…

0 commentaire

J’assume pas mes cheveux blancs et je l’assume

Depuis quelque temps, sous prétexte de libérer les femmes de rituels de beauté chronophages, quelques célébrités se mobilisent en vue d’inciter leurs sœurs à sauvegarder une espèce de poils mal aimée : le cheveu blanc. Finie la tyrannie de la racine. Exit les couleurs improbables et les produits agressifs pour le cuir chevelu. Vive le naturel et l’authenticité de la femme mûre débarrassée de ses artifices ! Séduisant, pas vrai ? Le cheveu…

3 commentaires

Autoédition : les services presse aident-ils à vendre plus de livres ?

J'ai comparé le nombre mensuel de chroniques de blogs de mon premier roman autoédité sur Amazon et ses ventes pendant trois ans. J'en ai conclu que les services presse ne permettent pas d’augmenter les ventes, mais qu'ils contribuent à construire la notoriété de l’auteur. Depuis que j’ai publié mon premier roman La rousse qui croyait au père Noël en 2014, je me demande – comme tous les auteurs autoédités –…

20 commentaires

Je ne suis pas un exemple ? Tant mieux !

Jusque vers trente ans, quelques personnes m’ont considérée comme une sorte d’exemple. J’avais décroché – non sans mal - des diplômes respectables, puis obtenu un poste valorisant dans une grande entreprise. On rapportait mes exploits à ses enfants en concluant : sois sage, fais bien tes devoirs et un jour tu réussiras aussi bien que ta sœur, ta cousine, ta copine. C’était flatteur pour moi et chiant pour les autres…

3 commentaires

J’écris donc je suis… mais qui ?

J’ai dû commencer à me demander qui j’étais en arrivant en sixième. Un jour, des copains se sont moqués de moi parce que je me tenais trop droite pour manger. Je n’avais jamais remarqué cette particularité. Mais comme j’avais à cœur de m’intégrer, j’ai travaillé une posture plus décontractée. Puis j’ai délaissé mes vêtements de gamine bien élevée pour l’uniforme jean-baskets-sac US. Puis j’ai appris à dire « putain » à la place…

4 commentaires

1200 jours chez les pauvres

Mon équilibre financier était déjà précaire depuis plusieurs années quand je me suis retrouvée au RSA.  Étant diplômée Bac+5, je ne pensais pas que ça m’arriverait un jour. Mais la vie d’artiste réserve parfois quelques surprises… Très rapidement, j’ai dû demander à ma famille de m’aider à boucler mes fins de mois. Son soutien a été sans faille, mais perdre mon autonomie financière a été difficile à vivre. Mon moral a…

4 commentaires

Pour le vote contre !

À chaque élection présidentielle, le même débat fait rage dans la plupart des familles françaises : pour qui vaut-il mieux voter au premier tour ?? Au premier tour on vote utile On épluche les sondages, on fait des pronostics comme au tiercé, on scrute le marc de café et chacun tente de deviner quel candidat de son bord a le plus de chances d’être encore en lice au second tour. Ce n’est…

3 commentaires

Glander nuit gravement à votre avenir

Jusqu'au Bac, glander a fait partie de mes activités favorites. Quand j’ai commencé à bosser en entreprise, j’ai vaguement envisagé de plancher sur un roman, projet qui me trottait dans la tête depuis le lycée. J’ai pourtant préféré passer mes soirées dans les bouquins ou devant la télé, mes week-ends au cinéma et mes vacances à la plage. Et j’ai repoussé l’écriture de ce roman à… un jour peut-être. Quand…

4 commentaires

Le chômage est-il (vraiment) de la faute des chômeurs ?

Considérer les compétences des travailleurs plutôt que leur profession, généraliser le tirage au sort dans les procédures d’embauche, rémunérer davantage les métiers difficiles ferait baisser le chômage en France. La plupart des politiques français sont d’accord sur un point : le chômage est avant tout de la faute des chômeurs. Parce que c’est bien beau de vouloir relancer l’économie, multiplier les primes à l’embauche, baisser les charges sociales, dépenser des…

6 commentaires

Comment (re)donner du sens à sa vie

La plupart du temps, personne ne se demande si sa vie à un sens. On laisse cette passionnante question aux philosophes et autres aficionados de la masturbation intellectuelle, on métro-boulot-dodo la semaine et on profite gentiment de la vie le reste du temps. Quand tout s’écroule Et puis un jour, sans crier gare, le monde s’écroule autour de nous : on perd une personne très chère, pilier de notre vie ; on se retrouve…

1 commentaire

Bilan des ventes de « La rousse qui croyait au père Noël » !

J’ai du mal à le croire, mais voilà déjà trois ans que je me suis lancée dans l’autoédition. Que d’aventures depuis ! Comme plusieurs de mes collègues auteurs indépendants, j’ai décidé de vous montrer l’envers du décor en faisant un bilan de la publication du premier tome de mon premier roman La rousse qui croyait au père Noël. Les trois versions de "La rousse" Pour commencer, sachez que la publication de…

13 commentaires

Mon programme 2017 pour lutter contre le célibat des Français !

Le gouvernement, qui fait de la lutte contre le chômage sa priorité des priorités depuis plus de trente ans, réalise-t-il que lutter contre la solitude de ses concitoyens serait bien plus efficace pour résoudre les maux de l’économie française ?? Le célibat nuit gravement à la santé de l’économie française Vivre à deux permet déjà de consommer davantage, au lieu de consacrer une bonne partie de ses revenus au paiement…

4 commentaires

Pourquoi on fuit quand on nous court après ?

Quand j'étais gamine, une des matières que je haïssais le plus était sans aucun doute la physique. Autant je trouvais un côté ludique aux mathématiques avec des tas d'énigmes à résoudre, autant les sciences physiques me paraissaient d'un ennui mortel. En grandissant, j'ai compris que la physique c'est comme les épinards ou les brocolis, il faut y goûter pour apprécier. Car avec un peu d'imagination, un principe fondamental de physique…

1 commentaire

Pièges de l’amour : 10 règles pour les éviter

Le domaine de notre vie qui génère le plus de frustrations et de déceptions est sans aucun doute le domaine amoureux. Que de temps perdu à soupirer après de beaux indifférents, à attendre l’improbable coup de fil d’un troll sexy ; que d’énergie gaspillée dans des histoires foireuses, que de larmes versées à cause d’illusions perdues… Et combien j’aurais aimé - à 15 ans ou 20 ans - que quelqu’un me…

0 commentaire

Je rêvais d’être une star… jusqu’à Wikipedia

Qui n’a jamais rêvé d’être une star ? De frimer devant des dizaines de photographes sur un tapis rouge, de recevoir l’amour d’une foule en délire perchée sur une scène, de se vautrer dans des hôtels 10*, de voir sa trombine et son nom en lettres géantes sur un écran de cinéma, de se faire courtiser par les hommes les plus beaux, les plus riches et les plus intelligents de…

3 commentaires

Les comédies romantiques nuisent-elles à notre vie sentimentale ?

Quand j’étais ado, les romans dits de « chick lit » n’existaient pas encore. Ma connaissance de la psychologie masculine se basait sur celle des princes charmants des contes de fées de mon enfance et des héros des séries télé comme Ulysse 31, Amicalement Vôtre, Arsène Lupin, L’Homme qui valait trois milliards, Capitaine Flam, Les Têtes brûlées, etc. À partir de 14 ans j’ai donc attendu de croiser le futur homme-de-ma-vie, qui ne pouvait…

0 commentaire

Pourquoi j’ai arrêté les voeux du nouvel an ?

 Avant l’invention d’internet et des téléphones portables, je ne souhaitais la bonne année qu’à ma famille et aux personnes proches ou moins proches que je croisais pendant le mois de janvier :- Bonjour, bonne année !En fonction de l’âge de l’interlocuteur, j’ajoutais :- Et surtout, bonne santé !Ou :- Bonheur et prospérité !Lire aussi : Comment (re)donner du sens à sa vieAvec internet et l’échange quasi-systématique des mails, la cérémonie des vœux du nouvel an est…

0 commentaire

Pourquoi je crois au père Noël

À 18 ans, je n’avais aucune idée de ce que je pourrais faire pour gagner ma vie. Le bac C approchant, ma famille m’a payé une consultation avec un cabinet d’orientation afin de m’aider à choisir mes futures études. Les conclusions de mon premier test d'orientation Après une batterie de tests d’aptitudes et de motivations, j’ai passé un entretien avec la conseillère chargée de mon cas.Elle m’a indiqué que mes…

3 commentaires

Autoédition : comment j’ai trouvé la couverture de mon premier roman

 J’ai eu la chance de grandir dans un appartement rempli de livres. Gamine, j’adorais explorer le rayon jeunesse des librairies, dénicher les nouvelles aventures d’Alice, du Club des Cinq, de Fantômette, des Conquérants de l’impossible...  Mon rêve à l’époque, c’était : devenir journaliste ! Mes débuts d'auteur Pourquoi journaliste ? Aucune idée. Sans doute parce que j’aimais lire et écrire, que je ne me voyais pas prof de français et que je n’osais pas…

3 commentaires