Les rêves n’ont pas de prix, mais ils ont un coût…

J’ai eu la chance d’avoir une enfance de rêve. À 15 ans, la vie me paraissait pleine de promesses. J’allais faire de super études, avoir un boulot passionnant même si je ne savais pas encore lequel, vivre des aventures fantastiques, gagner beaucoup d’argent et bien sûr rencontrer mon prince charmant. J’avais hâte d’y être ! Ma vie de rêve à 30 ans À 30 ans j’avais terminé mes super études. J’habitais en Normandie, j’étais cadre en grand magasin, je gagnais plutôt bien ma vie – quoique pas autant que je l’aurais voulu. Je vivais dans un trois-pièces, m’habillais de grandes marques, allais au resto et au ciné quand ça me chantait, ne faisais jamais mes comptes et partais en vacances à l’étranger une fois par an. J’avais le cœur en miettes suite à quelques erreurs de casting dans ma vie sentimentale mais, étant désormais plus attentive, je ne doutais pas un instant de(…)

Lire la suite