Comment (re)donner du sens à sa vie

photo-article-17La plupart du temps, personne ne se demande si sa vie à un sens. On laisse cette passionnante question aux philosophes et autres aficionados de la masturbation intellectuelle, on métro-boulot-dodo la semaine et on profite gentiment de la vie le reste du temps.

Quand tout s’écroule

Et puis un jour, sans crier gare, le monde s’écroule autour de nous :

  •  on perd une personne très chère, pilier de notre vie ;
  •  on se retrouve handicapé à cause d’un accident ;
  •  on apprend qu’un ami ou un membre de notre famille a une maladie grave ;
  •  on se fait plaquer par la seule personne sur 9 milliards capable de faire battre notre petit cœur ;
  •  on s’enlise dans le chômage malgré nos 10 ans d’études supérieures et nos 5 ans de stages sous-payés ;
  •  on se retrouve au bord du burn-out dans un boulot qui a cessé de nous intéresser depuis des lustres, etc.

On fait le bilan de notre vie : des études chiantes choisies on ne sait plus pourquoi ou pas d’études du tout ; un boulot qui permet de vivre mais qu’on arrêterait immédiatement si on gagnait au loto ou des petits boulots qui permettent de surnager ou pas de boulot du tout… Même si on a une famille aimante et quelques amis, on ne se voit pas continuer comme ça jusqu’à la fin de notre existence.

Que faire quand plus rien n’a de sens ?

Plutôt que de noyer son désespoir dans l’alcool et les drogues ou d’attendre un miraculeux changement de destinée, pourquoi ne pas tout simplement faire une « folie » et se demander pour une fois :

Qu’est-ce que j’aurais envie de faire MOI qui aurait du sens pour MOI ?

Pas quelque chose de forcément utile cohérent ou raisonnable, non, juste quelque chose qui vous attire vous parle depuis l’enfance, des années ou cinq minutes. Vous ne l’avez pas fait parce que ce n’est pas pour vous, c’est trop tard, trop difficile ou parce que vous êtes certain que personne autour de vous ne comprendrait. Mais aujourd’hui personne ne vous comprend plus de toute façon, alors pourquoi vous en priver ??

Que faire par exemple ? Eh bien N’IMPORTE QUOI :

  •  prendre des cours de chant lyrique alors que tout le monde vous dit que vous chantez comme une casserole ;
  •  vous inscrire dans un club de basket alors que vous faites 1,50 m ;
  •  faire du saut en parachute même si ça fait flipper toute votre famille ;
  •  vous inscrire à la fac juste pour le plaisir d’améliorer votre culture générale ;
  •  adopter un Saint-bernard, une mygale, un poney pour vous tenir compagnie ;
  •  apprendre le japonais, l’arabe ou le russe même si vous ne le parlerez jamais ;
  •  vous offrir le solitaire en diamants de vos rêves ;
  •  prendre des cours de magie, même si vous ne serez jamais Harry Potter ;
  •  claquer vos économies dans un voyage autour du monde, etc.

Et si votre entourage ouvre des yeux grands comme des soucoupes ou les lève au ciel à l’annonce de votre lubie, c’est que vous êtes sur la bonne voie : vous venez de montrer un aspect inédit de votre personnalité !

Ce que j’ai fait pour redonner du sens à ma vie

Il y a 15 ans, je me suis trouvée dans une situation de ce genre : ma vie personnelle était un désastre et mon travail me paraissait vide de sens. Étant d’un tempérament combatif, je n’ai jamais envisagé de rejoindre les paradis artificiels, mais j’ai commencé une activité qui me tentait depuis longtemps : le théâtre.

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette envie a beaucoup surpris mon entourage. Mais le plus surprenant finalement, c’est le plaisir énorme que j’ai pris à essayer de jouer la comédie. Et tant pis si la plupart des élèves étaient plus jeunes que moi, et tant pis si j’étais vraiment nulle au début : je m’éclatais comme une malade.

Aujourd’hui je continue d’investir mon temps dans des projets qui ont du sens pour moi : par exemple ce blog que peu de gens connaissent pour l’instant, mes projets de romans ou de films, même s’il est déjà tard pour entamer une carrière d’auteure-réalisatrice et que le milieu du cinéma français est réputé pour son machisme. Ce que pensent les autres de mes capacités ou de mon talent, je m’en contrefiche. Et je vous invite à faire pareil.

N’écoutez personne !

Parce que le plus important n’est pas tant le nombre de vos supporters ou de potes qui sont d’accord avec vous, le plus important c’est que votre vie retrouve un sens, une direction dans laquelle vous vous reconnaissez et qui vous donne envie de poursuivre l’aventure malgré les épreuves. Car une fois qu’on a déniché un morceau de sens ou de plaisir – même tout petit – on peut commencer à construire un nouveau tome de notre histoire dessus. Et retrouver le goût de vivre.

En attendant de choisir votre future toquade, profitez de votre famille, de vos enfants, de vos amis, de la dinde et de la magie de Noël pour passer de…

JOYEUSES FETES !

ET RENDEZ-VOUS EN 2017 !

Sur le même thème :

2016, c’est parti !

Pourquoi je crois au père Noël !

Un Commentaire

  1. c’est ben vrai ma foi chère Suzanne ! et comme tu as raison … ça a toujours été ma ligne de conduite, je ne suis pas plus riche pour autant mais tellement comblée ! le pire est d’avoir des remords de ne pas avoir osé !

Laisser un commentaire