Quand tu ne comprends plus rien, écoute l’univers !

en-2018-on-écoute-l-univers

Déjà quelques dizaines d’années que je fréquente cette planète et j’ai toujours beaucoup de mal à comprendre comment elle fonctionne et – surtout – ce que je suis venue y faire. À défaut de trouver un sens au destin humain, je m’intéresse de temps en temps aux étoiles et à l’infiniment grand. Car j’ai le sentiment que l’univers a pas mal de points communs avec nous.

Les corps célestes ne sont pas très différents de nous

Sans rentrer dans des détails de spécialistes, nous savons tous que le ciel est – entre autres – habité par les individus suivants :

  • Des étoiles fixes : nous en avons aussi. Certaines sont mortes depuis très longtemps et nous percevons toujours leur lumière et leur chaleur ;
  • Des comètes ou étoiles filantes : nous en avons encore plus. Elles brillent très fort quelques années, puis retournent dans le néant de l’histoire humaine ;
  • Des planètes : chacun de nous en est une plus ou moins grosse, non ? Un microscope montre bien que nous hébergeons des milliards d’habitants de toutes sortes ;
  • Des trous noirs : comme leurs homologues célestes, ce sont des personnes très dangereuses. Elles nous attirent irrésistiblement quand on les approche de trop près et absorbent toute notre lumière. Si l’on parvient – par miracle – à échapper à leur champ gravitationnel, il ne reste plus de nous que des cendres. J’en ai croisés quelques-uns…

La société des étoiles n’est pas très différente de la nôtre

De même, l’organisation du ciel est assez proche de celle de la Terre. On y trouve des regroupements plus ou moins grands de galaxies appelés « pays ». Chaque pays est divisé en diverses constellations régionales, communales ; chaque commune en une multitude de systèmes stellaires à plusieurs planètes et étoiles – les familles. Certaines personnes au pouvoir d’attraction plus important que les autres possèdent également des satellites, parfois nombreux. On les appelle « fans », « courtisans » ou plus vulgairement « lèche-bottes », « pique-assiettes », etc.

Les lois de l’univers sont… universelles

Depuis plus d’un siècle, les scientifiques tentent de découvrir des lois physiques communes à l’infiniment grand et l’infiniment petit. S’ils ont pour l’instant fait chou blanc, ils partent du principe que de telles lois existent. L’univers mental n’étant qu’à quelques longueurs d’onde de l’univers physique, il est tentant de penser que le comportement des corps célestes n’est pas si différent du nôtre. Si c’est le cas, alors :

  1. Nous sommes tous des graines d’univers. Car nous venons aussi d’une explosion d’énergie.
  2. Il est normal que peu de personnes soient des lumières. Car sans obscurité, personne ne peut admirer les étoiles.
  3. Une personne peut paraître très belle à l’écran et s’avérer invivable, hostile ou toxique. Car certaines planètes comme Jupiter, Mars ou Vénus sont glacées, mortes, désertiques ou dures comme le métal qui les compose.
  4. Tout le monde évolue, grandit, se transforme. Car rien n’est jamais figé dans le monde des étoiles. Avec le temps, une nuée de poussière peut devenir une planète habitable et un amas de gaz une étoile. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui ont été pulvérisés par la vie ou un trou noir dans le passé et ceux que les mauvaises langues qualifient hâtivement de fumeux.
  5. Il n’est pas anormal d’être attiré par les gens riches, célèbres et par ce qui brille. Car la gravité n’épargne personne et, même dans le ciel, les planètes massives et les étoiles attirent les planètes plus petites. Du fait de cette même loi, des personnes situées très loin de nous dans l’espace ou le temps peuvent avoir une influence sur notre vie.
  6. Nous sommes tous susceptibles de nous prendre une météorite dans la figure qui modifiera notre trajectoire. Car il est impossible de quitter son orbite d’origine sans un choc important.
  7. Il vaut mieux éviter d’épouser une star. Car une planète située trop près d’une étoile ne peut que se dessécher. Évitons surtout d’approcher une star sur le déclin car une étoile qui s’effondre peut créer un trou noir.
  8. La vie de star est un enfer. Car si une étoile est admirée de tous, elle est seule, parcourue d’éruptions volcaniques qu’elle ne maîtrise pas, à des milliards d’années-lumière des autres étoiles. Et plus une étoile est massive et brillante nous confirme la science, plus courte est sa vie.
  9. Il est normal que l’amour soit difficile à trouver. Car il existe peu de planètes compatibles avec la nôtre. Elles sont toujours très loin et quasiment impossibles à trouver. Quant à ne faire qu’un avec notre moitié, il ne faut pas trop y compter car si deux étoiles peuvent fusionner dans l’univers, cela reste un phénomène rarissime.
  10. Il est normal qu’un citoyen lambda se prenne une prune lors d’un excès de vitesse et pas une star. Car, jusqu’à preuve du contraire, les étoiles et les particules ne sont pas soumises aux mêmes lois. 🙂
  11. Il est normal que nous passions notre temps à faire des erreurs. Car aucun savant ne connaît tout ce qui existe dans l’univers et influence nos vies.
  12. Même si nous avons souvent l’impression de n’aller nulle part, c’est sans doute une erreur. Car l’univers se développe dans une direction bien précise.
  13. Même si nous avons parfois le sentiment d’être seuls au monde, ce n’est qu’une illusion. Car il est peu probable que nous soyons les seuls êtres pensants dans l’univers.

Les nouvelles expressions universelles

Histoire de rendre hommage à notre bel univers et le mettre à la mode en 2018, je vous propose de rafraîchir quelques vieilles expressions comme :

  • Tire-toi de là ! Arrache-toi de mon espace-temps ! (ou encore) Casse-toi de ma constellation, espèce de trou noir !
  • Quel manque de charisme… Quel manque de champ gravitationnel…
  • Ce type me fait froid dans le dos… Ce type est aussi glaçant que Vénus en personne…
  • Tu perds ton temps avec ce branleur ! Tu tournes en rond dans ce système stellaire…
  • Il est franc comme un âne qui recule… Il est aussi transparent que la matière noire…
  • Elle va péter un câble… Elle va imploser comme une supernova…
  • Pour qui tu te prends, pauvre nase ! Arrête de te prendre pour le soleil, pauvre étoile naine ! (qui est quand même plus classe…)
  • On peut jamais compter sur elle ! Elle est aussi fiable qu’une géante gazeuse !
  • Tu veux ma photo ? Qu’est-ce que t’as à me tourner autour comme un satellite espion ?

Si vous avez d’autres idées, pensez à les mettre en commentaire !

En 2018, on soigne son petit univers !

Bon, eh bien c’est ENCORE la nouvelle année… Au lieu de nous donner des objectifs pas forcément pertinents ou atteignables tâchons d’imiter l’univers, qui suit les mêmes plans depuis 14 milliards d’années :

  • Évitons les trous noirs comme la peste ;
  • Sortons de notre zone de confort avant de nous prendre une météorite dans la figure ;
  • Ne gravitons pas stérilement autour de n’importe qui ;
  • Travaillons notre champ gravitationnel ;
  • Essayons de diffuser un peu de lumière à défaut d’être une star ;
  • Développons notre petite galaxie.

Allez, que la force de l’univers soit avec vous :

2018 c’est parti !

 

Un Commentaire

  1. Retour PingJe rêvais d'être une star... jusqu'à Wikipedia — Le blog de Suzanne

Laisser un commentaire